↑ Revenir à Méthodologie

Etudes de droit – présentation

Je suis actuellement étudiant en Master 2 Droit de l’internet à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et je vais vous parler un peu de mon expérience sur les études de Droit.

C’est au mois de décembre de mon année de Terminale que j’ai postulé pour cette Université. Après avoir eu mon BAC L, j’ai envoyé relevés de notes et j’ai été pris. C’est la seule FAC où j’ai postulé. Les étudiants en Droit, viennent de toutes les filières : S, ES ou L. Il n’y a pas vraiment de filière particulière qui permet de mieux réussir.
Pour tout vous dire, je ne connaissais strictement rien en Droit quand je suis arrivé à la FAC. On va tout vous apprendre là-bas.

Si vous voulez entrer dans une Université qui vous plaît, n’hésitez pas à tenter votre chance. Qui ne tente rien n’a rien. Ce sont ne sont pas de grandes écoles même si certains Faculté de Droit sont très réputées. Par conséquent, il est facile d’y entrer, y rester c’est autre chose lol J’ai rencontré beaucoup de gens qui y sont entrés avec une simple mention passable ou avec le BAC au rattrapage. En plus, je viens de Tahiti, donc ils peuvent prendre des gens de tous horizons et pas forcément que des Parisiens.

Liste des matières : Cette liste n’est pas un dithyrambe de ma vie estudiantine, mais elle est là pour que vous voyiez quelles matières on étudie chaque année en Droit, et qu’à Tahiti ou en France, on fait à peu près les mêmes choses.

Licence 1
-Introduction au droit (TD)
-Droit constitutionnel (TD)
-Introduction historique au droit
-Histoire économique
-Histoire de la vie politique
-Méthodologie juridique
-Anglais (TD)

-Droit de la famille (TD)
-La Constitution de la Vème République (TD)
-Introduction au droit européen
-Procès et institutions juridictionnelles
-Relations internationales
-Histoire du droit (institutions de l’Antiquité)

C’est l’année où on acquiert les bases et qu’on apprend la méthodologie juridique qui vous servira pendant toutes vos années d’études. Pensez à beaucoup lire la presse, et à vous tenir au courant de ce qui se passe à l’étranger.

Les cours sont très théoriques mais néanmoins intéressants surtout le droit civil et le droit constitutionnel. Si vous n’accrochez pas au Droit, attendez au moins la deuxième année où les cours sont largement plus pratiques. Je ne me sentais pas encore vraiment juriste en première année, cependant j’ai tenu bon ^^

Licence 2
-Droit des obligations (TD)
-Droit administratif (TD)
-Finances publiques
-Droit des biens
-Droit pénal
-Histoire du droit (institutions médiévales)
-Anglais (TD)

-Droit des obligations (TD)
-Droit administratif (TD)
-Droit des affaires
-Procédure pénale
-Histoire des personnes et de la famille
-Droit fiscal

C’est l’année où j’ai su que je voulais véritablement faire Droit. Mon prof de droit des obligations était génial et par la suite je me suis spécialisé en droit privé.

Le vrai travail commence, soyez très rigoureux et faites bien toutes vos fiches d’arrêts, même si vous n’en avez qu’un à commenter. Je suis passé par là, je sais que c’est long et fastidieux, mais c’est indispensable (vous me remercierez plus tard lol je parle comme un vieux).
C’est comme ça qu’on retient les arrêts, qu’on arrive à voir/comprendre les revirements, les évolutions jurisprudentielles quand on a un commentaire par exemple, et qu’on devient un Dieu pour rédiger les fiches d’arrêts qui servent d’introduction aux commentaires d’arrêts.
Pour vos commentaires d’arrêts, allez lire la doctrine et les commentaires de différents professeurs de Droit. Vos travaux n’en seront que meilleurs.

C’est cette année notamment que vous apprendrez à faire des cas pratiques. Ne négligez pas cet exercice, vous devrez beaucoup en faire en troisième et quatrième année. En effet, en deuxième année, même si on apprend à faire des cas pratiques, les examens restent souvent des commentaires ou des dissertations.
Pour ce qui est du droit administratif, retenez bien vos arrêts et leur apport et vous devriez vous en sortir sans problème !

Licence 3 – droit privé
-Droit des sociétés (TD)
-Relations individuelles du travail (TD)
-Régime de l’obligation (TD)
-Droit administratifs des biens
-Droit économique international et communautaire
-Anglais (TD)

-Droit des sûretés (TD)
-Relations collectives du travail (TD)
-Droit des sociétés (TD)
-Libertés fondamentales
-Droit judiciaire privé
-Histoire du droit des affaires

J’ai trouvé que c’était l’année la plus difficile, c’est normal car à la fin, on obtient sa Licence de Droit. J’avais 4 TD par semaine et des commentaires/dissertations/cas pratiques à rendre chaque semaine. J’ai pris beaucoup de poids et j’étais super fatigué. Heureusement qu’en deuxième année, j’étais rigoureux, ça m’a permis de mieux encaisser tout ce travail. Le travail n’est pas plus difficile, c’est juste la quantité qui augmente. Le fait de rendre des devoirs chaque semaine m’a profité : je me suis remis en question, j’ai perfectionné mes méthodes de travail, ma méthodologie juridique, mon style d’écriture.

Je suis conscient que c’est dur, mais ne vous découragez pas, pensez qu’à la fin vous aurez un beau diplôme. D’ailleurs les cours sont géniaux et tout ce qu’on vous apprend vous servira dans votre vie personnelle.

Quand j’ai eu ma licence je me sentais enfin juriste, j’arrivais même à répondre à des gens qui avaient des problèmes juridiques. C’est à partir de cette année qu’il est intéressant de faire un stage, effectivement votre bagage juridique devient assez conséquent et vous n’avez pas peur du travail. J’ai fait deux stages cette année : un dans un cabinet d’huissiers dans la banlieue parisienne et un dans un office notarial à Tahiti.

Master 1- droit privé
-Droit bancaire (TD)
-Régimes matrimoniaux (TD)
-Droit international privé
-Droit judiciaire privé
-Droit de l’urbanisme
-Histoire de la pensée juridique
-Anglais (TD)

-Contrats spéciaux (TD)
-Droit des successions (TD)
-Droit international privé
-Procédure civiles d’exécutions
-Entreprises en difficulté

L’année où je me sentais revivre. J’avais du recul sur ce que je faisais, et j’avais acquis des méthodes de travail et un raisonnement juridique.
Au niveau du travail, restez rigoureux, approfondissez un maximum et faites énormément de recherches. Vous aurez moins de travail, mais il devra être de meilleure qualité.

Avant de commencer à rédiger, je lis tout ce qui a été écrit sur l’arrêt que je dois commenter, la doctrine. En quatrième année, on exige de vous que vous donniez votre propre avis et que vous sachiez vous détacher des opinions des professeurs de Droit. A la fin de cette année, j’ai appris à poser un regard critique sur ce que pensaient les professeurs de Droit sur un arrêt, et à développer mes propres idées.

Conseils :
Le Droit demande beaucoup de travail, dès la première année, apprenez à être rigoureux, à chercher par vous-mêmes (je vais faire un autre post sur la recherche et la méthodologie juridique quand je serai motivé ^^). Les TD iront forcément plus vite que le cours, de ce fait, allez chercher les informations vous-mêmes dans les livres. Avant de travailler, lisez les commentaires et la doctrine. Cela permet de se fixer une ligne directrice et bien comprendre un arrêt, un courant juridique.

On n’a plus d’aussi bonnes notes qu’avant (enfin pour moi du moins xD), mais soyez auto-critiques. Revoyez qu’est-ce qui n’allait pas dans votre copie, changez vos méthodes de travail. Chaque prof, chargé de TD a sa propre méthodologie, sa vision des choses. Il faut que vous vous adaptiez.

Gardez le moral et ne vous découragez jamais ! En troisième année, j’ai raté mes trois galops d’essais, je n’ai eu la moyenne à aucun d’eux et ils comptaient pour un quart dans la note finale. Je me suis battu, je me suis remis en question, j’ai travaillé et aux examens j’ai eu ma moyenne partout si ce n’est plus et je n’ai pas eu à passer les rattrapages.

Pensez à faire des stages, on y apprend plus en deux mois qu’en un an de cours. Postulez à droite à gauche même pour des professions où vous ne penserez jamais faire carrière.

Tous les métiers du Droit sont des professions à haute responsabilité : notaire, huissier, avocat, juge, procureur, juriste d’entreprise… Vous aurez le destin de gens entre vos mains ou vous jouerez avec des sommes au montant considérable. La moindre erreur peut être fatale. C’est une des raisons pour lesquelles le Droit est si strict.

Malgré tout, le jeu en vaut la chandelle. Le Droit est un outil de la vie de tous les jours. Il m’a de nombreuses fois tiré de situations délicates. Par exemple des sociétés qui veulent que je paye des suppléments, que je signe ceci ou cela, qui ne veulent pas rembourser mon matériel défectueux, des gens qui me disent que ce que je fais est illégal alors que c’est le contraire etc…
De plus, j’ai pu aider beaucoup de gens grâce au Droit et c’est ma plus grande satisfaction.

 

Bryce CHAN

(1 commentaire)

  1. Avocat Paris

    « Le Droit demande beaucoup de travail, dès la première année, apprenez à être rigoureux, à chercher par vous-mêmes »
    Quand on est passionnés, ce n’est plus du travail, mais il faut bien choisir sa spécialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>